Pour comprendre simplement le PCA, il s’agit avant tout de comprendre à quoi il sert. Le plan de continuité d’activité (PCA) est un outil destiné à l’organisation afin de lui permettre d’assurer la continuité de son activité, lorsque celle-ci est remise en cause ou interrompue. Garder cette définition en tête est essentielle pour comprendre aisément comment mettre en place un PCA et son fonctionnement.

Qu’est-ce qu’un PCA ? Le Plan de Continuité d’Activité est avant tout un outil, dont le principe est simple : il s’agit d’un outil, décisionnel et opérationnel, pour assurer la continuité des activités. C’est la base pour comprendre ses composantes, et l’approche nécessaire à sa mise en place.

Le PCA est un plan, il implique donc une préparation. Pour être un outil efficace, il doit répondre à un ensemble de questions : quelles sont les activités/processus/produits critiques pour l’organisation ? Quels sont les enjeux en cas d’événement(s) les impactant ? Quels sont les besoins (qualitatifs, quantitatifs) pour assurer leur continuité et minimiser les impacts ? Le mot d’ordre pour y répondre est la cohérence. Le point de départ est de définir ce qui est critique pour l’organisation, et de déterminer selon cette logique, les besoins et la stratégie adéquats.

Adenium - Comprendre le PCA (infographie)

Ce que n’est pas un PCA : Le PCA n’est pas un plan de continuation. Même si les termes se ressemblent, ils ne sont pas comparables et n’interviennent pas de la même manière. Un plan de continuation est un plan qui intervient à un stade où l’organisation fait face à des difficultés financières. Son objectif est tout simplement d’éviter la liquidation judiciaire. Le PCA, quant à lui, intervient bien avant et constitue justement un dispositif pour s’en prémunir, en permettant de continuer les activités suite à un évènement, tout en minimisant les impacts, notamment financiers.

Ce que n’est pas un PCA : Le PCA n’est pas un plan de gestion de crise, mais assurer la continuité d’activité implique de disposer d’une organisation, de gestion de la crise, capable de gérer l’événement majeur et d’entreprendre des actions pour assurer la continuité d’activité lorsque celle-ci est remise en cause. Disposer d’une organisation de crise, permet de gérer une situation de crise, en assurant la sécurité des personnes et des biens, et, dans le cas d’impacts sur la continuité d’activité, d’arbitrer et de coordonner la mise en œuvre du PCA.

L’anticipation permet la pertinence et la rapidité des actions en cas d’imprévus

De l’élaboration à l’utilisation pertinente du PCA. Élaborer un plan de continuité d’activité c’est se poser des questions opérationnelles pour se préparer. Lors de la survenance d’un événement majeur nécessitant l’activation du plan, le succès de mise en œuvre effective du PCA repose ainsi, d’une part sur cette préparation, au travers d’une élaboration du plan, avec une définition de la stratégie de continuité cohérente et en phase avec l’organisation et ses enjeux. D’autre part, la mise en œuvre efficace du plan au moment de la crise repose également sur la prise en compte des éléments de contexte relatifs à l’événement : toutes les activités critiques sont-elles impactées ? Est-ce une période où ces activités sont effectivement critiques ? Un enjeu supplémentaire vient-il s’ajouter (période de déploiement d’un produit, période en sous-effectif, etc.) ? Pour ce faire, le déploiement efficace d’un PCA en temps réel implique de disposer d’une organisation décisionnelle, ayant la connaissance des plans et de leur utilisation, et étant préparée, entraînée.

Le PCA est avant tout un outil, qu’il est indispensable de préparer, mais qui, pour être opérationnel, doit pouvoir être adaptable au moment de la crise, car il n’est pas possible de prévoir complètement comment celle-ci va se dérouler. Combler cette part d’incertitude est possible en ayant une organisation de crise sollicitant des personnes qui ont connaissance du PCA et qui ont ainsi la capacité à l’utiliser comme un outil, à la fois d’analyse de la situation et de ses impacts sur la continuité d’activité, et comme un outil de déploiement. Le PCA est ainsi opérationnel lorsque sa mise en œuvre est arbitrée et coordonnée avec pragmatisme.

Mettre en place un PCA : prendre du temps pour en gagner. En résumé, mettre en place un PCA c’est anticiper les priorités, besoins, actions pour assurer la continuité des activités. Ces éléments, ici résumés, sont conséquents et nécessitent un temps de préparation. Définir les priorités (activités, sites, produits, services) et les moyens puis la stratégie associée demande une organisation projet à part entière et cela ne peut être réalisé le jour où la crise survient. Prendre ce temps est gage de gain de temps et d’efficacité le jour où il devient indispensable d’activer le PCA.

Équipe Adenium

Adenium fourni des prestations de conseil et propose des offres de formations spécialisées et certifiées. Pour toutes demandes d’information sans engagement, contactez-nous : par téléphone au 01 40 33 76 88, par mail à adenium@adenium.fr ou via notre formulaire de contact

Une manière simplifiée de comprendre le PCA
Votez pour cette page